Barack OBAMA

obama par vous
                          (Photo from: http://news.webshots.com/photo/2454318130041318336fFlCbk)

Pourquoi Barack OBAMA sera le 44ème Président des Etats- Unis.
Apologie d’un phénomène du 21ème siècle.

Quand j’étais un jeune garçon, la voix déterminée de ma mère me rassurait. Juste trois mots de sa voix linéaire, calme et sûre et tout devenait lumineux,  limpide et à sa place.
Ainsi  de la même façon, la voix du sénateur de l’Illinois, rassure quand Barack OBAMA annonce aux américains qu’ils verront se lever un nouvel aube, et que le futur leur appartient.

Dans la totalité du temps, Toujours ce même imparable : « The power of the Voice ».

Tous les grands leaders conquièrent jusqu’à mobiliser,  les multitudes par la séduction de leur voix. Car la voix parle de l’esprit, et l’on ne pourrait jamais avoir un leader qui conduit son peuple  avec une voix tremblante ou anonyme,  sans aucune emphase, et sans  le domaine des pauses ; ensuite ce gars de l’Illinois avec ses chemises blanches,  synonymes d’élégance et de pureté, par certains côtés style JFK, fait revivre le mythe du grand président tué à Dallas. Ce n’est pas peu de chose pour un pays qui traverse une vraie décadence.

Cette voix en plus,  elle sort d’un corps mince, on dirait une silhouette, un yuppie, un homme moderne, à la page. Très américain. Plus américain que John MC Cain. Dans l’esprit tout au moins.

Sa peau, ce n’est pas la peau noire, raison alléguée de nombre de racistes qui pullulent la planète, mais plutôt un bourgeois à la peau bien bronzé…, peut-être au Kenya.

Les dédaigneux de la race noire, n’ont néanmoins ce prétexte pour arrêter sa marche inexorable et ironie du sort, vers la Maison-Blanche.

Toutes les personnes intelligentes, aujourd’hui s’en foutent du noir et du blanc ; la seule chose qui leur importe :  c’est que la voiture de leur vie doit rouler, et que l’on a besoin du « pétrole », et que le pétrole soit pour tous.

Ils n’ont plus  confiance dans le futur, ils n’ont plus confiance dans les hommes qui leur promettent un futur.

David dans l’ancien testament, lorsqu’il a été désigné pour être Roi par Samuel, il était le plus jeune parmi ses frères et  pour certains,  ce choix était une folie. Mais pas pour Celui qui fait l’histoire des hommes.
Personne ne  pouvait  imaginer dans les années 70  ce que serait devenu l’Union Soviétique et plus tard la Chine.
Évidemment une force plus grande que l’homme bouge l’histoire vers son dessin divin. En plus, dans ce dessin, les esclavagistes et colonialistes de tout bord, devront  apprendre l’humilité, ce qui signifie qu’un descendant d’esclaves, ces hommes privés de  liberté, pourrait apporter  un meilleur bien-être, un futur plus juste,  plus impartial à une humanité souffrante et aux descendants de ceux qui avaient assujetti la race noire à la servitude.

Ce n’est plus un rêve. C’est terminé l’époque de « I have a dream » et tous,   nous remercions Dieu pour cela.
Barack,  est un homme passionnant, courageux, intelligent. L’intelligence de ceux qui doivent trouver des solutions depuis leur enfance et dès qu’il les a trouvés pour sa vie, nous pourrions raisonnablement penser qu’il pourrait les trouver pour nous autres.

Barack, signifie lampe, une énergie rapide qui illumine un ciel en tempête ; en plus cette énergie prend sa source par l’amour manifesté pour les autres. C’est un homme impatient vers la vie et il suit la lumière qui est en lui. Cette réflexion sur le  jeune sénateur de l’Illinois, ne cherche pas à analyser le contexte de l’électorat américain, d’ailleurs vous pouvez trouver de nombreuses expertises de la vie politique de ce grand pays, mais plutôt à mettre en exergue les éléments visibles et spirituels de la grande force du candidat aux présidentielles américaines.

Je ne connais pas personnellement Obama, je le connais  par le cœur.

Son sourire me révèle qu’il est  de personnalité affable, gentil et sincère. Il me signifie aussi qu’avant de parler, il a appris à être à l’écoute.

Il est pour les hommes qu’ils  placent au cœur  de ses projets.
Il est vers les hommes quand il pose pour la couverture de son livre « L’audace d’espérer », courbé en avant avec les mains croisées, tout en étant recentré sur lui-même afin de mieux transmettre son empathie..
Comme chacun d’entre nous, il incarne tous ceux qui  se lèvent solitaire, chaque matin avec noblesse et dignité, pour faire face à leur existence.

C’est l’homme de la compréhension, contre tous les intégrismes.
Il est pour la paix, pour la justice, il est pour la vie.
Barack OBAMA est sobre, il connaît la dureté du quotidien et déteste trahir les espoirs de lendemains qui chantent de ses concitoyens.
Barack OBAMA est l’homme du parapluie,  « s’il pleut,  les hommes  pourraient sortir de leur maison sans se faire tremper entièrement », et les oreilles d’Obama ouvertes, tournées vers l’extérieur peuvent faire penser a une intelligence dirigée vers les autres, vers le  futur, comme les personnages de « Star Treck ».

A l’instar de tous  les grands leaders du monde , il doit  s’aguerrir dans la sphère de l’apprentissage, avant de prendre le timon de son bateau.

Barack Obama n’aime pas enserrer son cou par une cravate.  Il aime la respiration franche, être à l’aise et maintenir son autonomie. La cravate peut donner l‘élégance. Le plus souvent c’est un cadeau d’ amis, qui peut stresser la respiration.  Bien sûr, qu’il peut la porter pour certaines circonstances, mais à la condition que le noeud soit petit.

Il s’est marié jeune.  Il a besoin de l’amour et de la comprension de son épouse pour dépasser toutes les saisons de la vie. Il connaît la parole de Dieu, et à deux c’est mieux qu’être seul, car si l’un tombe, l’autre peut aider le défaillant à se relever.

Barack Obama plaît. Il me plaît.

Il  clame que «  tout est possible à ceux qui ont de l’espoir ».

Il  affirme aussi que « nous sommes », et plus encore, que « nous pouvons ». C’est le droit, la liberté, l’égalité. Il le pense, il le dit, et il
le met en action.

Ses mains quand il parle soulignent ses discours ; le geste accompagne la voix.

Son sourire, c’est le sourire d’un garçon.  Et ce sourire est identique à celui de Nelson Mandela ; peut-être que le même esprit et la même intelligence animent les deux hommes.

En attendant de devenir le prochain Président des Etats-Unis, il est acclamé semblable à une pop star… Les filles pleurent à ses discours et voudraient le toucher comme  une vraie icône. Voir, parler et bouger Barack Obama, est un véritable spectacle. Le peuple qui cherche un espoir, s’exclame « Barak c’est nous et nous sommes Barak ! ».

Il est l’homme de la globalisation des droits humains. Obama les applique à tous. Ses partisans, ceux qui l’aiment, distinguent  en lui  un  prophète des temps modernes quand à ses détracteurs et ceux qui le méprise, ils voient en lui l’antéchrist.

On ne  peut s’empêcher de parler de lui, de le citer.  C’est un phénomène.  Et pourquoi ? Barack Obama est un homme simple, qui aime sa famille, ses amis et son prochain dans la sincérité et la loyauté.

En plongeant dans son regard, je peux sentir que son ambition est qu’en tant que futur Président des Etats Unis,  il pourra  faire quelque chose  de bien pour tout un chacun.

Il adore la chemise blanche, lumineuse comme son esprit, claire comme sa personnalité. Et cette chemise a reflété plus de lumière sur le peuple américain que les chemises d’Hillary Clinton .  D’ailleurs,  le pays du progrès,   ne pouvait accepter de mettre une femme au sommet du pouvoir après que les Européens l’eusse déjà fait avant eux,  pour ainsi dire : en Angleterre et en Allemagne.

Les Américains adorent être les premiers à innover, à faire les choses, à créer de nouveaux courants!
Un noir à la Maison-Blanche constitue un vrai primat, plus qu’un noir qui devient Pape ! Et un noir qui descend de l’Air Force One c’est un véritable  show. Aimé Césaire aurait bien aimé acclamer le succès de ce frère.
Un noir, heureux de sa négritude avec un cœur plein d’amour, qui n’est jamais parti de son pays natal. Et cette passion affichée, cet amour transcendé pour cette Amériqueson pays natal,  peu importe du reste, où est né Barack ,  où il se trouve, ses origines sont dans son cœur dans son ADN, dans son sang qui coule de tout temps dans ses veines.
Protestant, comme le révérend Martin Luther King. Père plein d’amour pour ses enfants et  son épouse,  tout comme le révérend Martin Luther King.
Obama à une voix qui touche l’âme, comme celle du  pasteur Martin Luther King, défenseur des droits civiques.

Pour qu’une nouvelle aube puisse se lever, d’abord un esprit lumineux comme le soleil doit vibrer dans l’air.
Puis, signe du destin :  comme le juge Barack qui en Israël  a guidé et gouverné avec  succès et justice son royaume, pouvons-nous espérer à juste titre, voir se matérialiser pour le futur gouvernement de Barak Obama ,  accomplissement, félicité et prospérité pour sa nation !

Né à Hawaï, il a appris à chevaucher les vagues furieuses qui conduisent à la Maison-Blanche. Ambassadeur des valeurs morales, porte-voix de la justice qui transite dans les pensées de toutes les races, Barack Obama est la réponse aux besoins de l’Amérique, une Amérique qui depuis longtemps n’a pas su être à l’écoute d’elle-même, et  encore moins à   l’écoute des autres nations.

Obama magnétise vers lui les regards du monde, avec sa joie, sa forte volonté, son enthousiasme, ses espérances. Il aime avoir à ses côtés une horde de conseillers et d’experts chevronnés.

Il aime l’unité et pour être unis il faut être plus qu’un. Il lui faudra partager.
Avec lui, change également le style ; plutôt un prince qu’un cow-boy !
Son corps mince lui permet de bouger avec grâce. Aussi,  s’il rappelle l’élégance de JFK, il garde un côté britannique. Plus sobre, plus minimaliste.

Son look est discret et quand il lui arrive de danser devant les
téléspectateurs américains, il révèle un mouvement timide. Il n’est jamais vulgaire, on dirait qu’il a été éduqué à la cour d’un roi.

Je l’imagine à la Maison-Blanche, très pensif comme  « Le penseur de Rodin » et aussi très actif,  comme un seul,  dont le   destin est  de changer la direction du  monde, qui depuis le 11 septembre  2001, a échappé au contrôle des Etats-unis.

Au moment de la pause un thé, une prière et  une pensée a sa famille. Le 44ème Président des Etats Unis,  apprendra à devenir méfiant, car ses ennemis se seront multipliés et chercheront de l’obstruer avec constance et déterminisme.
Il fera les réformes dîtes cruciales rapidement et créera un dialogue intelligible avec le monde arabe ; le coût du pétrole s’abaissera et une certaine quiétude s’installera de nouveau, dans les régions les plus sensibles du globe.

Sur l’estime de sa personne, les nations, actuellement en désaccord avec  la politique américaine, renoueront le dialogue avec les Etats-Unis et dans certains cas, offriront une réelle collaboration à la résolution de la crise internationale.
Et pour longtemps, Barack Obama occupera  la « Une » des magazines.

Barack Obama, superstar, sans que lui le veuille, il sera  l’homme du consensus,  qui pourra  s’accorder avec ses opposants et les réfractaires de la politique américaine.

Il incarne à la perfection sa vision de la future société américaine : une société post raciale, où les préjugés de couleur de peau,  de classe sociale ou d’appartenance au parti démocrate ou républicain auront fortement diminués, voire disparus. 
Barack Obama  veut réaliser l’union de son peuple à partir d’une réconciliation raciale et politique. Il a à cœur l’union des Américains,  alors que son prédécesseur Abraham Lincon avait commencé par l’Union des Etats. La pensée du 16ème président américain retrouve son héritier dans celui du futur 44ème Président des Etats-Unis d’Amérique. Deux hommes liés a l’Illinois, le dernier lié au premier par affection et admiration.

Barack Obama, à partir de son regard propre, nous dit que nous pouvons bâtir seulement dans la paix. Dans la justice.
Oui, il a toutes les caractéristiques pour recevoir un des prochain prix Nobel de la paix.

Dans un monde plein de conflits en tous genres,  il fallait qu’un homme, intelligent et remplie de sagesse puisse se trouver au bon moment, au bon endroit aux commandes d’un pays presque aussi grand qu’un continent.

Un roi qui  a trouvé sa reine a ses cotés, Michelle Robinson, une reine qui sait contribuer au prestige de son roi. Le couple royal est prêt pour bien gouverner.
Dans la phase finale des élections, le Roi Obama sera rapide comme Carl Lewis et saura toucher les Américains par sa voix comme Louis Amstrong à  touché les esprits par sa trompette.

« Good night America ! »  en attendant de saluer ton prochain grand Président, et avant de te dire « Good morning America ! ».

Une nouvelle aube se lève sur toi ! ». God blesse America !  God blesse Barack, Michelle, Malia, Sasha, Barack Obama a bien appris la fable du magicien d’Oz.

By MIRCO BRACCINI
Paris le 20 Juillet, 2008

var sc_project=3923585;
var sc_invisible=0;
var sc_partition=47;
var sc_click_stat=1;
var sc_security= »6ce37d72″;

var sc_project=3923585;
var sc_invisible=0;
var sc_partition=47;
var sc_click_stat=1;
var sc_security= »6ce37d72″;

<div class="statcounter"><a href="http://www.statcounter.com/" target="_blank"><img class="statcounter" src="http://c.statcounter.com/3923585/0/6ce37d72/0/" alt="free page hit counter" ></a></div>

Add to Technorati Favorites

Publicités

~ par mircoartblog sur août 2, 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :